Le Lab 110 bis, une première étape du ministère de l éducation sur le numérique ?

“Il ne suffit pas de dire le numérique, le numérique, le numérique”, c’est à la manière de Charles de Gaulle que le ministre Jean-Michel Blanquer a conclu le 5 juin dernier l’inauguration du « 110 bis », le Lab des Innovations pédagogiques du Ministère de l’Education, rue de Grenelle. “Vitrine” des savoir-faire des Edtech, “tête de réseau” des 40 labs qui travaillent sur la thématique, “atelier de la transformation” de l’administration, en 45 minutes le ministre a dressé un tableau des enjeux mais aussi des initiatives du numérique à l'école.

Pour Jean-Michel Blanquer, “discernement et humanité” sont les fondamentaux des initiatives qui préparent les élèves aux métiers de demain : maîtrise raisonnée du numérique, protection des données des élèves, analyse critique à l'ère des fake news.

Le ministre s’est prononcé sur les axes prioritaires du numérique à l’école, c est-à-dire :

  • L’IA (Intelligence Artificielle) pour personnaliser les parcours, améliorer l’efficacité de l’enseignement, permettre au professeur de se concentrer sur l’essentiel, notamment par l'aide aux évaluations

  • Le traitement massif des données pour permettre une meilleure orientation des étudiants, proposer des formations pros plus pertinentes et améliorer l’employabilité

  • Les réseaux et plateformes pour réduire les disparités spatiales

  • la robotique et les objets connectés pour permettre l'inclusion des plus fragiles

Jean-Michel Blanquer a également annoncé le lancement de partenariats d’innovation pour l’intelligence artificielle appliquée aux mathématiques et au français.

L'ouverture d’une réflexion stratégique avec la CDC permettra de définir des référentiels pour les collectivités.

350m2 dédiés à l'innovation au coeur du très traditionnel ministère, en plein 7ème arrondissement parisien, c’est une véritable première : cela permet de montrer les innovations, de tester les derniers projets, de diffuser rapidement les technologies auprès des collectivités, des professeurs et des chefs d’établissements. 

Ce n’est malheureusement pas ce lab qui simplifiera soudainement l’accès au marché de l’école pour les outils numériques ou pour les ressources pédagogiques innovantes, véritable frein au développement de l’edtech en France. 

Pour autant, le Lab110bis marque une veritable volonté de changement et un message fort pour l’écosystème edtech en affichant la formation au numérique et par le numérique au coeur des pratiques gouvernementales.

Chez Educapital, nous espérons que ce lab sera le prélude à une plateforme d'expérimentation à grande échelle dans les écoles.